· 

Ho’oponopono et le Métier de Thérapeute

« Le but de la vie est d’être Amour, à chaque instant. Pour atteindre ce but, l’individu doit reconnaître qu’il est cent pour cent responsable de créer sa vie telle qu’elle est. Il doit voir que ce sont ses pensées qui créent sa vie telle qu’elle est à chaque instant. Les problèmes ne proviennent pas des gens, des endroits et des situations, mais plutôt des pensées qui leur sont rattachées. Il doit réaliser qu’il n’y a rien de tel à l’extérieur. » (Dr. Ihaleakala Hew Len) 

 

Ho’oponopono a complètement orienté ma vision et ma façon d’exercer mon métier de thérapeute. Les personnes qui viennent me voir m’expliquent leurs difficultés qui proviennent, selon elles, d’éléments extérieurs le plus souvent. Il s’agit de blocages, d’un mal-être, de maladies, de problèmes relationnels au travail, dans une relation ou dans d’autres lieux de vie… Elles se considèrent comme des victimes de quelqu’un, quelque chose et même de la vie elle-même.

 

Ces personnes viennent donc me voir pour que je trouve la solution, avec ma baguette magique, comme un magicien. J’explique souvent que je ne me considère pas comme le « guérisseur » de leurs maux, que je ne suis qu’un outil entre leurs mains et que ce sont elles qui se guérissent elles-mêmes. Mon rôle de thérapeute est donc plutôt celui d’un éclaireur de consciences, d’ouvreur de possibles et de « transmuteur » des zones d’ombre, dans le sens de transmuter ou transcender. On peut aussi aller plus loin et dire que le thérapeute, dans ce rôle avec Ho’oponopono,  va rechercher la « Divinité » dans chaque personne, afin de lui redonner toute sa place.

 

Ce livre me donne une excellente occasion d’éclaircir ces propos. Lorsque l’on a intégré Ho’oponopono, il n’est plus possible d’entrer dans cette illusion de guérir les autres. Il s’agit plutôt d’un échange. Après et parfois même pendant la séance, quand cela est possible (c’est le cas avec les séances EFT par exemple), je remercie, avec Ho’oponopono, chaque personne d’être venue à moi et ainsi de me donner l’occasion de me nettoyer de mes propres mémoires erronées qui sont le résultat des différentes difficultés qu’on vient me présenter. De part cette action, je libère également la personne de ses blocages. Plus je libère mes propres mémoires, plus j’ouvre mon champ de vision et plus l’ouverture et la lumière vont se manifester à l’extérieur et en particuliers chez les personnes qui viennent me voir. Ainsi j’invite les personnes à changer leurs regards sur leurs situations, à prendre conscience qu’elles ont tout à l’intérieur d’elles-mêmes pour guérir ou pour résoudre leurs problèmes. Ainsi la paix commence à l’intérieur de Soi.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Baumer Dominique (vendredi, 02 février 2018 18:48)

    Magnifique article Pierre, c'est tout à ton honneur d'avoir cette humilité et cette sagesse. Tu es tout a fait dans l'Esprit de la nouvelle terre

  • #2

    Indy (vendredi, 02 février 2018 19:13)

    Merci Dominique